Népal

Et voilà, il est tant de dire au revoir, au revoir au Népal.

J’ai fini par l’apprécier ton pays. Pourtant je ne t’ai pas mené la vie facile en arrivant, mon corps entier était encore en Inde. Mon cœur était nostalgique, je fermai les yeux pour mieux me rappeler les paysages indiens. Mais tu m’as fait découvrir la beauté de tes terres, en silence, en me laissant le temps de panser mes plaies. Tu ne m’as pas noyé sous les mots. Tu m’as  juste dévoilé ta beauté pour que je puisse l’aimer de mon plein gré. J’ai découvert un pays pas très grand mais très riche. J’ai découvert tes montagnes, ta jungle, tes villes et tes rizières. Tu m’as ouvert les yeux sur un rideau de pluie, un temps hors du temps, au rythme de la météo, au rythme de la nature. Chez toi, tout est vert, c’est beau, ça foisonne, ça nourri. J’ai apprécié la simplicité de vie de tes habitants. Ils m’ont appris  qu’on peut vivre heureux avec très peu. Ils m’ont fait découvrir pleins de petits moyens ingénieux pour améliorer le quotidien. J’ai découvert tes routes cassées, tes enfants à vélo. La gentillesse de tes habitants et la discrétion aussi, souvent. J’ai appris du mixte de tes religions, qui s’arrangent bien. Ton éternel et fameux Dal Bhat. Tu m’as donné le goût des grands espaces, de la marche. J’ai appris tes manières, tes humeurs et tes mœurs.

IMG_3440_1

J’ai découvert encore d’autres choses sur moi, les parts de ma personnalité, la raison de mes sourires, celles de mes peines aussi. Je suis encore et toujours bien. Tu m’as donné envie d’en découvrir encore. D’en faire plus, d’en voir plus, d’en apprendre plus. Je sais que je peux. Que je peux en faire plus, que je peux aller encore plus loin. Dans moi-même, ma connaissance, mon bien-être. Je  sais que je peux sourire encore plus, m’alléger encore plus. Vivre avec le minimum, mais le vivre au maximum. Du début à la fin, sans interruption. Le respirer fort, profondément. Le sentir m’envahir. Ce sentiment de bien être. D’être heureuse. D’être exactement à la bonne place, au bon moment avec les bonnes personnes.

Sur tes terres, j’ai dressé la liste de mes envies, de mes rêves. Et j’espère qu’avant que je revienne te voir, j’en aurais réaliser beaucoup. Mais avec toi, j’ai aussi réalisé que j’avais du temps, une multitude de temps, que j’avais encore toute une vie.

Merci Népal, et à bientôt.

IMG_3441_1

Kathmandu, Pokhara, Annapurna Circle, Sauraha, Sukranagar, Lumbini, Kathamandu.

Screenshot_2016-07-19-13-15-03_1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s