J’ai choisi.

J’ai choisi de ne pas avoir de rêves matériels. Peut être ai-je compris que cela n’apporte aucun bonheur. À peine le voeu formulé qu’on se précipite au magasin et que celui-ci est fini. Alors on fait des voeux plus chers, on tente de gagner plus de sous, on se tue au travail, on se perd en chemin aussi et on est paser plus heureux. Et on pleure sur sa vie, on se venge sur les autres. On devient un vieux con arrogant. Et on meurt triste et seul.  J’ai choisi d’avoir des rêves de vie, des rêves qui mettent longtemps à se réaliser et qu’on savoure quand ils arrivent. J’ai choisi le voyage, j’ai choisi les gens, j’ai choisi la vie !

J’ai choisi une vie simple, épurée. J’ai renié la convoitise, la jalousie. J’ai choisi le partage, les rires. La reconnaissance des moments présents. J’ai choisi de sourire et de vivre lentement. J’ai choisi les rencontres avec des gens différents de moi. J’ai choisi de prendre mon temps, d’observer, de comprendre. J’ai rejeté le capitaliste. J’ai rejeté la société de consommation. J’ai choisi l’humain. Les yeux qui pétillent, les baisers, la passion, le sexe. J’ai pas choisi l’argent, non !
J’ai bien compris que ça avait été inventé par l’homme que c’était un monde qui avait mal tourné. Le rêve de quelqu’un d’autre qui a échoué. J’ai pas choisi la grande maison, la voiture, la piscine et la routine. Non !

J’ai choisi mon sac, mes essentiels, j’ai choisi le minimaliste. J’ai choisi de m’exprimer, j’ai choisi de le dire, j’ai choisi de l’écrire. J’emmerde vos clichés. J’ai choisi ma vie !

L’argent ne m’attire pas. J’ai pas choisi d’être riche. Je souhaite pas en avoir plus. L’argent ne m’excite pas. Ne me rend pas hystérique.  L’argent ne me fait pas jouir. L’argent m’ennuie. L’argent n’est pas matériel. L’argent est un concept pourri. L’argent me fait mal au crâne, m’embrouille, me fait pleurer. L’argent me fait vomir. L’argent fait copuler la cupidité. L’argent rend égoïste. L’argent tue les gens. Il fait oublier l’essentiel. C’est une illusion, un costume que l’on met pour oublier que notre vie est vide. Il remplit nos appartements, remplit nos ventres vides jusqu’à les rendre gras. Mais l’argent ne remplira jamais vos coeurs. Il vous a fait oublier que certaines choses ne s’achètent pas. Le temps, la vie, l’amour. 

L’argent ne vous rend pas plus important. L’argent, c’est comme des vers qui vous rongeraient de l’intérieur. Vous êtes toujours beau en apparence mais dedans vous êtes pourris.

J’ai choisi ce qui ne se voyait pas. J’ai choisi mon âme. Je ne l’ai pas vendu au diable, je n’ai pas pactisé avec lui. J’ai choisi de l’ignorer, de prendre juste ce qu’il me fallait, de le gagner honnêtement, de comprendre son influence. J’ai choisi de ne pas être un numéro de banque, de ne pas être une assurance vie, un crédit. J’ai choisi de vivre avec ce que j’avais. D’acheter le minimum, de troquer le plus possible. J’ai choisi d’être une femme, pas un porte-monnaie. J’ai choisi d’être moi, ma personnalité. J’ai choisi d’arrêter de me faire bouffer. J’ai choisi de ne pas suivre vos clichés, vos modèles de beauté. Je me suis choisie. Je me suis faite. Je me suis appuyée sur vos préjugés et je me suis envolée.
J’ai choisi de ne pas être de votre côté. J’ai choisi de vous traiter d’enculés. Et je le referais !

[Texte issu de mon carnet d’écriture automatique]

Publicités

5 réflexions sur “J’ai choisi.

  1. Tu vas être polie avec ton père ou je te files deux tartes!!! lol!!! Je comprends que tes propos soient dérangeant, moi je vis les choses différemment mais je me retrouve dans tes propos… Bisous ma rebelle

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s