Munnar

Après cette marche au milieu de la nature, on arrive à Munnar qui est une petite station balnéaire. Il semble que nous tombons pas tout à fait à la bonne saison, la semaine est une semaine consacrée à shiva. On a du mal à trouver une chambre.

IMG_1822_1

La ville est chouette. Une rue qui tourne dans tous les sens forme l’artère centrale. Sur le bord, pleins de petite boutiques. Entre leglise, la mosquée et les temples hindous, ici les religions semblent se mélanger sans problème.

IMG_1820_1

IMG_1831_1IMG_1827_1

 

Des petits ponts traversent la ville. Des petites boutiques ambulances proposent des fleurs partout. Un marché longe la rue principale.

IMG_1833_1

IMG_1837_1

Il suffit de marché quelques minutes pour se retrouver à nouveau au milieu des plantations de thé. Je passe ma première nuit avec Christian et Kadidia. Le soir, l’emplacement où se gare habituellement les rikchaw se transforme en restaurant en plein air. Je passe ma soirée à regarder deux hommes préparer les chapatis et parotas. C’est chouette de leur voir manier la pâte. La technique est très loin de la notre. Il divise d’abord la pâte en petites boulettes, qu’ils laissent reposer, puis la prennent dans leurs mains et l’étaient jusqu’à ce quelle devienne aussi fine qu’un morceau de tissu. Le geste est aérien et dégagé une centaine grâce. Il l’enroule ensuite sur la table, ce qui le transforme en une petite boule. Il les laisse reposer ainsi quelques minutes (le temps de cuir les chapatis). Du plat de sa main, il les recouvre d’huile, puis les aplati jusqu’à former une galette. On peut à présent y voir une sorte de spiral se dessiner. C’est le tour de la cuisson. Le four est une sorte de boite en fer rectangulaire dans le quel il pose les braises et une des extrémités qui est ouverte il entretien un petit feu. Il enduit la base d’huile que je suppose être de coco et pose les parotas dessus. Les retourne au fur et à mesure. Puis il empile, de ses deux mains il les presse, et écrase pour leur donner plus de volume. C’est parti, les voilà qui se dispersent sur chacune des tables alentours à notre plus grand plaisir.

IMG_1845_1IMG_1852_1

Le lendemain je m’offre un petit plaisir, une chambre pour moi toute seule avec la télé. Première fois depuis que je suis en Inde. Ça annonce une bonne journée off. Je me promène un peu le matin. Puis vais me reposer dans la chambre. Les clips indiens, sont à mourir de rire tellement ils sont kitchs. Pas un seul ne parle de couple, qui se dévore de regards amoureux dans des décors de villes indiennes, de plages au couché de soleil…

IMG_1855_1

IMG_1840_1

Pendant la journee, j’ai la chance de croisé Federica, ma colocataire de hutte de Gokarna. On se donne rendez-vous le lendemain pour un petit bout de route ensemble. Ce soir la je dors comme un bébé après une douche magnifiquement longue. Day off parfait mise à part que ma tablette ne semble plus vouloir démarrer.

IMG_1818_1

Le lendemain, je retrouve Federica, on partage un petit déj. Puis je vais me perdre dans les alentours à la recherche d’un petit chemin motant dans les plantations dont un russe m’avait parlé. Je ne le trouve pas mais retrouve deux des israeliens avec qui j’avais fait le treck. Je passe l’après midi avec eux à jouer aux cartes et à la guitare.

IMG_1856_1

 

Le lendemain matin direction Kochi avec Federica.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s