Gokarna

Après une journée qui m’a semblé interminable. Levée à 5h45, dernier petit déjeuner avec les grimpeurs, bus à 7h15, puis journée entière dans les bus locaux, je finis par arrivée à gokarna vers 16h. Je décide de marcher pour rejoindre Kudlee et l’auberge qu’on m’a conseillé. Je fais un petit repérage de la ville et puis gravi les marches. La chaleur est insupportable après 20 minutes de marche, je suis en nage. Mais c’est pas la petite transpiration de chez nous non, je dégouline tout simplement.
Sur le chemin qui rejoint Kudlee, chaque personne croisée me salue avec un hello ou un namaste. Au rythme de ma marche, je suis le son d’une cloche devant moi. Elle fini par se retourner, c’est une italienne, on trouve une petite Guest house composée de hutte. En arrivant, je découvre mes deux compatriotes d’hampi, Will et Christian ainsi qu’une petite troupe de voyageurs.

Très vite, je me dirige vers la mer. Je passerais 5 jours à Gokarna, en compagnie de ses magnifiques personnes. J’ai un peu oublié mon appareil, donc à part des portraits de voyageurs que je ne peux vous faire partager, j’ai pas pris de photos.

Le rythme est à la cool, on discute jusqu’à pas d’heures le soir, on partage chacun nos petites qualités. Je peins, je dessine, je chante, je vais à la mer, je médite, je profite.

On fête la pleine lune, avec une petite cérémonie pour nous vider de tout ce qu’on ne veut pas. On fait de grands feux, on rit, on aime. Un soir où la lune éclaire intensément le ciel, on se décide d’aller nager. Le chemin est magnifique, juste le son de l’eau nous attire. La lune repose à la surface de l’eau et se reflète comme un grand rayon dans la mer. Nous traversons la plage, attirés par cette lune qui nous appelle. Les vagues nous happent petit à petit. Je me mets à nager. Et découvre que chacun de mes mouvements est suivi de multiples petites lumières. Je nage avec les planctons, c’est magnifique, c’est magique ! Chaque partie de mon corps devient lumière. Et au moment de regagner la plage, bien que frigorifiée, je ne peux m’empêcher de sourire.

Le temps passe à une vitesse éclaire. On a du mal à se séparer. On fait des plans sur la comète, on décide de se rendre à Kodaikanal pour prolonger l’instant.

Vignesh, Sebastien, Silke, Federica, Will, Christian, Kadidia, Larissa …

Publicités

Une réflexion sur “Gokarna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s