Badami

Après cette pause de deux semaines à Hampi, je reprends la route à nouveau. En ayant grandie, je me sens plus forte qu’à mes débuts, il m’est plus facile de me faire mon chemin. Et pour la première fois, j’ai ce sentiment que je ne pourrais peut être jamais m’arrêter de voyager.

IMG_0680_1
Mon apprentissage du voyage se compose de nouvelles habitudes, d’autres que je perds. Mon sac devient ma nouvelle maison, chaque chose y a sa place et rien n’y ai superflu. Le chai indien, thé épicé au lait, remplace mon thé quotidien. Mes chevilles ont toujours leur petit bracelet qui résonne au bruit de mes pas.

IMG_0676_1

Je chante quand je suis heureuse, je marche chaque jour, je médite. Je me découvre dans les yeux de ses voyageurs rencontrés au hasard. On s’adopte le temps d’un jour ou de plus, on ne se pose jamais la question. On profite, on apprend les uns des autres, on aime, on apprend à s’aimer. Chacun à son expérience, sa propre façon de voyager mais l’espace d’un instant, il y a toujours des ressemblances. Et on s’enrichi chaque jour.

IMG_0604_1

Je prends donc le bus local pour rejoindre badami. Normalement, il y a un direct mais celui ci part deux plus tard, pas de soucis les indiens ont toujours une autre solution. Me voilà donc parti pour une autre ville, pour ensuite y prendre un autre bus. Je suis la seule blanche permis tous les locaux. Tous vous regardent et s’étonnent de mes cheveux courts. On échange des sourires (ils n’en sont jamais avares), quelques mots mais peu parlent anglais. Je finis par arriver à Badami dans l’après midi.

IMG_0560_1

Fidèle à mon habitude je commence par parcourir la ville à pied en guise de repérage. Celle ci semble se concentrer sur une artère principale. C’est jour de marché, les petits stands sont à touche touche le long de la rue. Ça vit, les odeurs se mélangent, les sons, les voix… Pas un touriste en vue, je sourie.
Je finis par trouver une petite chambre à prix dont je suis fière. Sa taille me fait penser au placard à balais d’Harry Potter, mais c’est juste ce qu’il me faut, un ventilo, un lit, une chaise, une fenêtre.

Mon illusion d’être la seule touriste ici s’arrête vite, une heure après je fais la rencontre de deux grimpeurs. Il semblerait que ce soit le coin favori pour tous les passionnés d’escalade.

IMG_0515_1

Ils sont d’ailleurs bien étonnés que je ne sois pas venu pour ça. Très vite je fais partie de la bande, ils sont toujours une grosse dizaine, et nous mangeons tous les soirs dans le même restaurant. L’ambiance est conviviale, on est pas beaucoup d’étrangers ici.

IMG_0687_1

La ville ne s’arrête jamais.
Je me joins aux grimpeurs deux matins, m’essaye à l’escalade mais savoure surtout les regarder. Certains d’entre eux sont aussi rapides et agiles que des araignées sur la roche.

IMG_0492_1

IMG_0719_1

On se réveille à l’aube pour avoir un peu de fraîcheur, la chaleur à partir de 11 heures devient difficilement supportable. Je profite de mes après midi pour méditer, découvrir les environs. En sortant de la grosse artère, la ville me fait découvrir des quartiers calmes, où chacun souri à grand coup de Namaste, et de Whatsyourname?

IMG_0591_1

Je parcours quelques temples, caves, les rues… Loin du bruit de la rue principale, les temples dédiés à Shiva et Vishnou me semblent plus beau que ceux que j’ai vu précédemment. Ils font parti de la vie quotidienne de la population locale qui utilise le bassin pour faire sa lessive.

IMG_0532_1

IMG_0525_1

Comme à l’accoutumée, visiter un temple au mileu des indiens se transforment vite en séance photo. Chacun voulant avoir sa photo avec la blanche qui voyage. Ici, je me laisse prendre au jeu et leur demande une photo d’eux en échange qu’ils sont tous ravi de me donner.

IMG_0580_1IMG_0588_1

Leur tenu me fait toujours autant rêvé, et ajoute de la couleur dans un paysage déjà magnifique.

IMG_0562_1

Les enfants sur mon passage baragouinent quelques mots d’anglais, demandent des crayons et du chocolat. Les petits marchés me livrent leurs lots de nouveaux fruits, ici je n’ai pas spécialement besoin de négocier, chacun me donne le juste prix à grand renfort de doigts, car peu parlent anglais.

IMG_0568_1

Le temps passe et les deux jours initiaux se transforment en 4… Je finis quand même par reprendre la route direction Gokarna pour rejoindre quelques voyageurs rencontrés à Hampi.

IMG_0565_1

Merci à Pablo, Niko, Ola, Chris, Adam, Christina, Zoé, et tout ceux que j’ai oublié….

Publicités

3 réflexions sur “Badami

  1. haaaaa te re voilà !!!! ici tu commences à beaucoup me manquer mais je te sens sereine alors je suis heureuse pour toi …..bonne route ma douce prends soin de toi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s