J-3 Trempage

Après la trousse à pharmacie, le nouveau défis quand on part en voyage et notamment en Asie,c’est le moustique …

Et là, j’vous avoue que je m’inquiète un peu parce qu’après mon expérience de cet été,je risque de me faire dévorer.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette magnifique histoire : la voici, pour les autres vous pouvez la passer ou rire à nouveau.

« Cet été, j’avais une folle envie de voir la mer et personne pour m’y accompagner donc ni une ni deux, j’ai pris ma r5 et mon duvet et direction la Mer! Toute contente jtrouve un petit coin sympathique où me garer au bord de l’eau à côté des petits bateaux de pêche et loin des hordes de touristes. Le soir, je décide d’aller me balader sur le bord de la mer. Petite dune, plage déserte, douce brise, bref j’étais bien contente ! Jusqu’à ce que je me fasse envahir par des nuages de moustiques. J’ai pas abandonné ma balade. Mais le lendemain j’avais l’air moi maline en maillot de bain avec mes 56 boutons de moustiques… »

Donc pour revenir au voyage, j’ai mis le paquet sur les traitements antimoustiques. J’ai écouté la Dame de Purpan. J’ai pris le must have de l’antimoustique, le produit de trempage !

Jpeg

Jpeg

C’est donc cette petite fiole bleue, qu’il faut mélanger à une certaine quantité d’eau pour faire ensuite tremper vêtements et moustiquaire.
Ils sont sympas, ils t’expliquent que c’est toxique, qu’il faut absolument se laver les mains avec du savon si la peau est en contact avec mais que c’est inodore à sec. Rassurant….

Hop, hop, hop, me voilà partie pour faire tremper mes trois pantalons, trois tuniques,mon foulard et ma moustiquaire munie de supers gants en plastique!

Jpeg

Jpeg

Ils précisent que c’est inodore à sec mais je crois qu’ils ont oublié de dire que ça pue énormément mouillé ! Je fais mon mélange blanchâtre et je verse dans ma jolie bassines roses.

J’vous avoue qu’au début, j’me pose des questions sur la quantité parce que un litre et demi d’eau sur 2 kg de vêtements c’est quand même pas énorme.

Le dessus est bien imbibé mais le dessous non… Je me décourage pas, j’essore le trempé sur le sec, je malaxe et le tour est joué. Mes vêtements empestent tous l’antimoustique, Youpi !!

Jpeg

Il ne reste plus qu’à faire sécher le tout. J’ai investi mon ancienne chambre, fenêtre ouverte, histoire d’oublier l’odeur nauséabonde. Et je croise les doigts pour que ça ne sente pas aussi fort une fois sec que maintenant.

[Suite de l’histoire]

Le lendemain, tout est sec et l’odeur n’est pas resté sur les vêtements ouf! Il ne me reste plus qu’à tout mettre dans mon sac!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s